Chaufferie bois

Chaufferie bois de Poisson :
inauguration le vendredi 12 avril 2019,
portes ouvertes pour tous le samedi 13 avril 2019.


C’est à 15 heures, vendredi 12 avril 2019, que Madame Géronimi, Sous-Préfète de l’arrondissement de Charolles, de nombreux élus régionaux, départementaux et communaux ont accompagné Joël Guyot de Caila, Maire de Poisson, et son conseil municipal pour inaugurer la nouvelle chaudière à bois centralisée installée depuis peu.
MM. les Sénateurs Durain et Emorine, M. André Accary, Président du Conseil Départemental, M. Fabien Genet Président de la Communauté de communes Le Grand Charolais, de nombreux élus et responsables associatifs de la commune ont pu visiter cette nouvelle installation après avoir coupé le ruban inaugural tenu par trois enfants de l’école toute proche.
Joël Guyot de Caila et les membres du conseil municipal qui ont suivi toutes les phases de cette construction ont pu donner les explications techniques nécessaires à leurs visiteurs concernant le fonctionnement (déchargement du bois déchiqueté dans une trémie enterrée, envoi dans le silo, approvisionnement automatique dans la chaudière et départ via un ballon tampon de 3 000 litres vers les différents réseaux alimentant les bâtiments chauffés).
Lors des allocutions qui ont suivi à la salle communale, le Maire a, en quelques mots, résumé l’historique de cet investissement parti d’une inquiétude, lors du précédent mandat, suite aux signes de fatigue que présentaient les trois chaudières fuel (plus de 30 ans) de la commune. La nouvelle équipe, sortie des urnes en 2014, a poursuivi cette réflexion et lancé une étude de faisabilité, en 2015, avec l’aide de l’Agence technique Départementale, pour aller vers une transition énergétique en remplaçant ces trois vieilles chaudières énergivores par une seule chaudière centralisée à bois déchiqueté. Les premiers résultats ont été plus que positifs et le conseil a alors décidé de poursuivre le projet en faisant appel à un cabinet spécialisé en la matière, la Sté EEPOS d’Aix-les-Bains. Deux années plus tard, après la course aux subventions, les appels d’offres, le choix de l’entreprise adjudicatrice, les marchés, … les travaux ont enfin pu démarrer à l’automne 2017.
Sous le contrôle de M. Cyr Sallé, responsable de la société LE ENERGIE du Puy-de-Dôme, les entreprises, pratiquement toutes locales, ont su dans des délais très contraints, réaliser cet important chantier qui aujourd’hui permet de chauffer huit bâtiments différents via un réseau de 470 mètres de canalisations qui traverse le bourg à un mètre de profondeur. Cette première saison de chauffe complète a donné satisfaction à tous les usagers, ne reste plus qu’à faire les calculs d’économie financière, au niveau environnemental le pari est gagné : 25 000 litres de fuel, énergie fossile, remplacé par 500 m3 de bois, énergie renouvelable et locale puisque produite sur le territoire, déchiqueté séché et livré par des agriculteurs de Poisson.
Joël Guyot de Caila a naturellement remercié ces entreprises pour la qualité de leur travail et les représentants des différentes collectivités qui ont permis, grâce à leur important soutien financier, à hauteur de 80%, de réaliser cette opération qui au départ semblait un peu utopique et incompatible avec le budget d’une commune rurale de 600 habitants.
Le Sénateur Durain, représentant la Présidente du Conseil Régional, le Sénateur Émorine qui a toujours eu à cœur de soutenir la commune lors des investissements réalisés ces dernières années, M. André Accary, Président du Conseil Département et Mme la Sous-Préfète, à tour de rôle ont loué l’effort et la ténacité des élus de Poisson pour mener à bien ce projet qui s’inscrit parfaitement dans les objectifs de la transition énergétique et des économies d’énergie. Ils les ont assurés de leur soutien constant et "trébuchant" pour les futurs investissements qui participent largement au développement de l’économie locale.
Le vin d’honneur traditionnel a clôturé cette petite cérémonie inaugurale au cours duquel chacun a pu s’informer plus en détail sur les questions techniques auprès des entreprises présentes.

Quelques chiffres
* Éléments financiers :
- Coût total : 425 560 €
- Subventions : État 60 020 € - Région 240 598 € - Département 25 000 € - Ademe 15 330 €
- Autofinancement : 84 612 €
* Caractéristiques techniques :
- Une chaudière bois de 110 KW
- Une chaudière fuel secours de 200 KW
- Réseau Chaleur : 470 mètres linéaires
- 8 bâtiments chauffés (6 communaux et deux privés à qui le commune revend de l’énergie)
- Approvisionnement bois déchiqueté : environ 500 m3

* Pour obtenir un document résumant des données sur cette chaufferie bois : cliquez ici.
(Document à télécharger au format pdf.)